Nos objectifs 2030

-40%

Emissions GES

-30%

Conso énergie

32%

Énergies renouvelables

Nos indicateurs
(entre 2005 et 2017)

- 30%

Emissions GES

- 15%

Conso énergie

22%

Énergies renouvelables

CAP Cit'ergie

La Ville de Saint-Louis n'est pas obligée d'élaborer un plan climat (seules les communautés de communes de plus de 50 000 habitants le sont). Mais en 2015, elle a décidé de se lancer dans une démarche volontaire de transition énergétique appelée Cit'ergie. Il s'agit d'un label européen qui structure les actions d'une collectivité autour de 6 axes de travail: stratégie climat-air-énergie, gestion du patrimoine, production d'énergies renouvelables, organisation des services de la ville et coopération avec tous les acteurs de la Ville. Aux termes du premier cycle de 4 ans, la Ville a atteint le 1e niveau: CAP Cit'ergie. Saint-Louis devient ainsi la première ville labellisée d'Alsace.

> Aller plus loin

Urbanisme
2019

Révision du Plan local de l'urbanisme

Au travers des différents documents de planification urbaine, Saint-Louis répond aux objectifs de la loi de transition énergétique. La révision du PLU a distingué les bâtiments neufs et existants et a intégré les exigences énergétiques et environnementales : tout nouveau projet immobilier situé dans le périmètre du réseau de chaleur urbain doit se raccorder au réseau ou proposer un approvisionnement de 30% en énergies renouvelables. Un coefficient de biotope est imposé afin de préserver la nature en Ville. Enfin, chaque nouveau projet doit inclure des équipements en faveur des mobilités actives (borne de recharge, garage à vélo, pistes cyclables, …). Le PLU comprend également deux orientations d’aménagement et de programmation thématiques : - Trames vertes ...

> Aller plus loin

Rénovations BBC

Les élus se sont engagés à rénover énergétiquement 1 bâtiment tous les 4 ans. Grâce aux subventions exceptionnelles obtenues par le dispositif TEPCV, deux bâtiments anciens et emblématiques de la Ville ont été rénovés au niveau BBC sur la période 2017 – 2019 à savoir le Conservatoire de musique et de danse et l’école Sarrasin. Pour ces chantiers, la Ville a passé un marché de conception/réalisation garantissant les performances énergétiques pendant 3 ans.

> Aller plus loin
Biomasse
2014

Centrale biomasse avec cogénération

La chaufferie biomasse avec cogénération est alimentée en copeaux de bois et rafles de maïs provenant de moins de 100 km. Le taux d’énergie renouvelable du réseau était de plus de 60% en 2017 et a permis de produire 30 GWh de chaleur et 18 GWh d’électricité grâce au système de cogénération qui utilise la chaleur fatale de la chaudière biomasse. Le réseau est labellisé « éco-réseau » depuis 2014 par AMORCE. L'un des objectifs est de raccorder 5 000 équivalent logements d'ici 2020. Pour y arriver, le réseau est passé de 4 à 12 km. Une étude est actuellement menée pour récupérer la chaleur fatale des sites industriels environnants pour alimenter le réseau de chaleur urbain. L’étude va également porter sur la récupération de chaleur des eaux usées.

> Aller plus loin
Mobilité
2017

Pôle d'intermodalité

La Ville et l'agglomération sont très actives pour le développement et la qualité des infrastructures en faveur de la mobilité active. Ainsi, 12 lignes de bus, un tramway et une navette bus pour l’aéroport ont été développés pour offrir aux ludoviciens une alternative à la voiture. Avec plus de 2.5 millions de voyageurs par an sur le réseau de transport urbain, force est de constater que la part modale de la voiture diminue (66% de part modale en 2007 contre 61% en 2015), alors que celle des transports en communs augmente un peu plus chaque an-née (12% en 2007 contre 15,8% en 2015). Enfin, la gare de Saint-Louis regroupe l'ensemble des solutions de mobilités présentes sur son territoire: elle est devenue un pôle d'intermodalité permettant de se déplacer proprement sur ...

> Aller plus loin
Chauffage
2019

Suppression du fioul

Les élus se sont engagés à supprimer l’approvisionnement en fioul des bâtiments communaux d’ici 2025. Une réduction de 60% des consommations de fioul a déjà été constatée sur la période 2006 – 2018. En 2019, 11 sites et 1 générateur mobile restent encore alimentés au fioul. Les services techniques étudient en priorité leurs remplacements par des systèmes de chauffage plus performants utilisant des énergies renouvelables, comme le raccordement au réseau de chaleur urbain ou des chaufferies bois. Ainsi, 4 suppressions de chaudières fioul sont prévues en 2020.

> Aller plus loin
Électricité
2019

100% électricité renouvelable pour les bâtiments publics

En ce qui concerne l'approvisionnent et la consommation en électricité, la Ville répond aux principes directeurs de la transition énergétiques en œuvrant pour la production d'électricité renouvelable, la réduction des consommations et la limitation des émissions de Gaz à effet de serre. Depuis novembre 2019, l’ensemble des bâtiments publics de la Ville sont alimentés avec de l'électricité d'origine 100 % renouvelable. De plus, la ville a réalisé une étude pour connaitre le potentiel photovoltaïque de ses bâtiments publics. Ainsi, 3 sites ont été identifiés pour installer des centrales photovoltaïque en autoconsommation totale. Enfin, un grande opération d'installation de LED va être réalisée.

> Aller plus loin

Dernière mise à jour de la collectivité : le 3 mars 2020